Le site de tous
les parents du Bas-Rhin
Extranet partenaires
Du conflit à la violence

Les violences conjugales

Du conflit à la violence

Lorsque les situations de conflits et / ou de séparation dégénèrent et mènent à la violence, vous pouvez aller plus loin :
 
 
Définitions :
Un conflit ou situation conflictuelle est la constatation d'une opposition entre personnes ou entités. Le conflit est chargé d'émotions telles que la colère, la frustration, la peur, la tristesse, la rancune, le dégoût. Parfois, il peut être fait d'agressivité et de violence.
Le terme conflit est également utilisé pour décrire un état de contradiction (par exemple : Contradiction de textes juridiques ou conflit de loi) ou de contre-indications (par exemple l'usage de médicaments par des patients présentant des pathologies particulières) ou d'incompatibilité (systèmes en place mais dont la coexistence dans un même contexte ou dans une même vision n'est pas garantie). Les situations de conflits ne sont pas négatives en soi, elles peuvent se solder par la recherche de solutions ou de compromis entre les personnes.
 
La violence est l'utilisation de force ou de pouvoir, physique ou psychique, pour contraindre, dominer, tuer, détruire ou endommager. Elle implique des coups, des blessures, de la souffrance, ou encore la destruction de biens humains ou d'éléments naturels.
Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la violence est l'utilisation intentionnelle de la force physique, de menaces à l'encontre des autres ou de soi-même, contre un groupe ou une communauté, qui entraîne ou risque fortement d'entraîner un traumatisme, des dommages psychologiques, des problèmes de développement ou un décès.
 
La violence peut être physique (coups, viol, torture, …), verbale et psychologiques (injures, injonctions paradoxale, harcèlement, privation de droits, …).
Cette catégorie de violence inclut la violence entre partenaires ou de parent à enfant, ou d'adulte à enfant, et différentes formes d'embrigadement, mais également les formes visuelles (jeux violents, l'accès à des visuels pornographiques, …)
 
Les effets et les conséquences de la violence :
Au-delà de la mort et des blessures, des formes de violence largement répandues (telles que la maltraitance sur mineur et la violence conjugale) entraînent de sérieux traumatismes non physiques à vie. Il arrive alors que ces victimes adoptent des comportements à risques tels que la consommation d'alcool et l'usage de stupéfiants, la consommation de tabac et les rapports sexuels à risques, ce qui peut dès lors participer au développement de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de dépressions, de diabètes et du virus du SIDA ou d'autres maladies conduisant à une mort prématurée.

Pour aller plus loin :

Le site de l'organisation mondiale de la santé : http://www.who.int/topics/violence/fr/

 

http://www.who.int/topics/violence/fr/
Campagne mondiale pour la prévention de la violence
La Campagne mondiale pour la prévention de la violence veut sensibiliser le grand public au problème de la violence, en soulignant le rôle crucial que peut jouer la santé publique en la matière, s'attaquant à ses causes et conséquences, et en encourageant la prévention.
  Le conseil des droits de l'enfant :
https://www.coe.int/en/web/children/violence-againt-children
 
www.stop-violences-femmes.gouv.fr
  Téléphone : 3919                                                                          
 
  Plaquette



Rapport : Mieux protéger et accompagner les enfants co-victimes des violences conjugales - 2017
Le rapport est issu d'un groupe de travail pluri-expert mobilisé par l'Observatoire Régional des Violences faites aux Femmes (ORVF) du Centre Hubertine Auclert. Celui-ci met en lumière les conséquences sociales et psychologiques des violences conjugales sur les enfants, qui doivent être considérés comme co-victimes, et le manque actuel des dispositifs de protection, d'accompagnement et de soins disponibles.
 
Les objectifs : le rapport propose des préconisations concrètes de réformes juridiques et institutionnelles pour permettre d'améliorer la protection et l'accompagnement de ces enfants et du parent victime.
 
Ce rapport s'adresse en priorité aux décideur-se-s politiques, ainsi qu'à tous les professionnel-le-s en contact potentiel avec les enfants victimes de violences conjugales (protection de l'enfance, éducation nationale etc.).
 
Télécharger sur :
https://www.centre-hubertine-auclert.fr/outil/rapport-mieux-proteger-et-accompagner-les-enfants-co-victimes-des-violences-conjugales-2017
 


Lancement de la 1ère campagne de sensibilisation sur l'impact des violences verbales
12 septembre 2017
L'Observatoire de la violence éducative ordinaire et Stop VEO, Enfance sans violences s'associent pour lancer la première campagne grand public de sensibilisation télévisée et Internet sur l'impact des violences verbales parentales dans l'éducation des enfants en France.
Nous avons tous au moins une petite phrase qui a marqué notre enfance… Sans s'en rendre compte, souvent sous le coup de la colère, de nombreux parents disent des mots qui blessent et qui peuvent laisser des traces indélébiles.
« Laisse tomber, tu n'y arriveras jamais. »      
« Mais qu'est-ce que j'ai fait pour avoir un fils comme toi ! »            
« Si j'avais su j'aurais pas eu d'enfant. »
« De toute façon, tu as toujours été plus lent que ton frère. »
« Tu ne devrais pas mettre ce T-shirt, il te fait des gros bras. »
Ce film, conçu et réalisé bénévolement par l'agence Publicis Conseil, sous le regard sensible de la réalisatrice Camille Fontaine de Carnibird, est le témoignage de cinq adultes qui, chacun avec son histoire, son vécu, son ressenti, nous livrent leur petite phrase, celle avec laquelle ils se sont construits et qui les a marqués à vie.
 
Vidéo à voir sur :
http://www.oveo.org